24/10/2009

Le Lit

Auteur : Anne BRAGANCE (1945- ), française
Parution : 2001
Appréciation : *

Après quinze années d'un mariage qui semblait heureux, une femme voit sa vie dévastée par le départ inexpliqué de celui qu'elle aimait profondément. Désespérée, elle tente de lutter contre le souvenir délétère de son passé, et entreprend pour cela de profaner l'espace sacré que constitue à ses yeux la chambre conjugale : elle veut s'y donner à quinze inconnus, censées l'aider à gommer son mariage. Gabriel, le septième bouscule le cérémonial.

C'est le troisième roman que je lis de cet écrivain et c'est celui auquel j'ai moins accroché. J'ai failli l'abandonner en cours de lecture mais je voulais connaître la fin(surtout découvrir le rôle qu'allait jouer Gabriel). Le style de Bragance a aussi contribué au fait que je continue la lecture.
L'histoire ne m'a pas conquise. Je n'ai pas notamment apprécié le vision de la sexualité dans ce roman. L'héroïne a des relations sexuelles avec des inconnus pour se sentir souillée, humiliée et peu à peu l'amener au suicide. Faire de la sexualité quelque chose de dégradant me chiffonne...

2 commentaires:

GeishaNellie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
GeishaNellie a dit…

Oooh, c'est triste cette vision de la sexualité. Au début je me suis dit, mais quel livre original, mais maintenant je préfère écouter tes sages conseils.