05/01/2009

La Dame en blanc

Titre original : The Woman in White
Auteur : Wilkie COLLINS (1824-1889), anglais
Note : 7/10

En ce milieu du XIXe siècle, William Hartright, jeune professeur de dessin émérite, s'apprête à quitter Londres pour enseigner l'aquarelle à deux jeunes filles de l'aristocratie dans le Cumberland.
Il laisse derrière lui la vie trépidante de la ville et ses étranges incidents, comme cette rencontre en pleine nuit avec une jeune femme terrorrisée, toute de blanc vêtue, semblant fuir un invisible danger... Mais la campagne anglaise, malgré ses charmes bucoliques n'apaise pas le jeune William autant qu'il le souhaiterait. La demeure de Limmeridge recèle en effet de bien lourds secrets...

Ce roman a réveillé l'intérêt que je portais à la littérature anglaise du XIXe siècle et à la fin du roman, je n'ai pas pu m'empêcher de refeuilleter un ouvrage consacré à cette littérature (Roman & Poésie en Angleterre au XIXe siècle - Odile BOUCHER-RIVALAIN).

Adepte du roman polyphonique, j'ai apprécié que l'histoire soit racontée par différents témoins. J'ai apprécié le style de l'écrivain... Le suspense, les fausses pistes, le rebondissment avec le comte Fosco m'ont également plue... En résumé, une agréable lecture.

Roman lu dans le cadre du Blogoclub : pour d'autres avis, cliquez ici.

3 commentaires:

Lune de pluie a dit…

Lorsque tu parles de "réveiller l'intérêt", c'est aussi ce que j'ai ressenti. J'avoue que c'est une partie de la littérature que j'avais occultée et que j'ai retrouvée avec plaisir. A re/consommer de temps en temps."Pierre de Lune" (ancêtre du roman policier)n'est pas mal non plus...

Cécile a dit…

Ce n'est pas le 1er avis positif que je lis sur ce roman. Du coup, je vais surement le lire cette année car je ne connais pas encore cet auteur.

sylire a dit…

J'ai lu ce livre comme une curiosité et je dois dire que j'ai apprécié.