12/02/2008

Genitrix

Auteur : François Mauriac (1885-1970), français
Note : 6/10
Félicité Cazenave savoure son triomphe, adossée à la porte de la chambre derrière laquelle agonise Mathilde, sa belle-fille. Son fils Fernand va enfin lui revenir totalement. Mais sur le visage de la jeune morte, Fernand entrevoit ce qu'aurait pu être une vie heureuse avec Mathilde si sa mère n'avait pas été là.

Roman choisi par le groupe de discussions littéraires auquel je suis inscrite. J'ai refermé ce court roman en me demandant si Mauriac était misanthrope : peu de personnages positifs. L'ambiance de ce huis clos familial est sombre. Malgré la belle plume de Mauriac, je n'ai pas aimé cette histoire. Trop noire à mon goût (ou peut-être a t'elle trop de résonnances personnelles).

1 commentaire:

sybilline a dit…

Sombre et sévère, Mauriac affectionne les personnages noirs, et,comme tu le dis, le style ne rachète quand même pas tant d'étouffement